Projet Pédagogique

ErdKinder

Maria Montessori s’attache particulièrement à la nécessité d’adapter la pédagogie et les activités au développement physique et psychologique de l’adolescent :

 

« L’éducation des adolescents prend une importance capitale, parce que l’adolescence est l’époque à laquelle l’enfant devient un Homme, c’est-à-dire un membre de la société (…). Si la puberté est, au point de vue physique, une transition entre l’état d’enfance et celui d’adulte, elle constitue, au point de vue psychologique, une transition entre la mentalité de l’enfant – qui vit en famille – et celle de l’homme, qui doit vivre en société. »

(« De l’enfant à l’adolescent » Maria Montessori)

 

Nous devons donc aider les adolescents à comprendre le monde dans lequel ils s’apprêtent à entrer. Il faut, non seulement leur permettre d’acquérir les connaissances théoriques fondamentales et une culture générale, mais aussi leur fournir un environnement adapté pour qu’ils puissent véritablement « faire l’expérience » de la vie d’adulte.

 

Si Maria Montessori nomme la période de l’adolescence « Erdkinder », c’est parce qu’il s’agit d’une phase du développement nécessitant de répondre au besoin de connaissance de la « terre » que l’Homme doit cultiver pour s’alimenter et de la « Terre », en tant que planète, sur laquelle il vit, en lien avec les autres Hommes.

 

C’est précisément dans cette optique que nous avons choisi l’environnement et conçu les programmes d’humanités et d’occupations au Montessori Mios Campus:

 

  • Un vaste espace naturel permettant de se développer pleinement (VTT, randonnées, skate, cirque, canoë, danse), d’explorer (forêt, océan,  rivière), de cultiver la terre (permaculture : potager, poulailler, ruches...), de récolter, de mettre en place une micro-économie (vente d’œufs, miel, créations artisanales…), le tout dans un esprit d’harmonie avec la Nature.

 

  • Des programmes d’enseignements généraux en lien avec l‘environnement et les occupations sur le terrain, pour vraiment donner du sens aux apprentissages.

« ...donc, le travail à la terre, c’est à la fois une introduction à la nature et à la civilisation. Le travail à la terre, c’est l’accès à la voie illimitée d’études scientifiques et historiques. Quant à la récolte qui s’ensuit, elle constitue une initiation au mécanisme social fondamental de la production et des échanges sur lequel repose la base économique de la société. »

(Maria Montessori. « De l’enfant à l’adolescent »)

Les 15 -18 ans, tout particulièrement, ont besoin de découvrir le monde universitaire et professionnel.

De même, le lien avec les pôles culturels et urbains est nécessaire à l'épanouissement de ces adultes en devenir.

Organisation du travail

Des enseignements généraux sont dispensés le matin, par petits groupes, comprenant une amorce qui éveille la curiosité, un travail de recherche ou d'entrainement en autonomie et une restitution (démonstration des acquisitions, sous différentes formes).

 

À partir de la classe de première, les adolescents travaillent sur plusieurs disciplines en autonomie guidée (enseignants sur place et télé enseignement fourni par le lycée)  et peuvent ainsi préparer le baccalauréat de leur choix.

L’après-midi, le programme est présenté sous forme de projets scientifiques (« occupations ») ou historiques (« humanités »). Les adolescents travaillent sur  ces projets durant plusieurs semaines et suivent à nouveau la démarche Montessori en trois temps : appropriation des concepts reçus en leçon, exploration et recherche, restitution libre (exposé, exposition, élaboration de rapport, rédaction de nouvelles, peinture…).

 

La liberté de choix est essentielle pour garantir le plein engagement. Ainsi, l’adolescent a la liberté de choisir parmi plusieurs travaux significatifs et contributions pour la collectivité.

Les horaires

 

1/2 pensionnaires :

8h30 à 17h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi 

8h30 à 12h00 le mercredi

 

Internes :

du lundi 8h30 au vendredi 17h00.

Activités

 

Exploitation de ruches, production d’œufs, culture du potager, créations artisanales (lampes contemporaines, planches de skate, baume à lèvres, wax...), création d'un site e-commerce...

Autant de projets qui permettent aux adolescents d’améliorer la vie sur le site, de gérer une activité économique et de s’inscrire dans le tissu local. Ils perçoivent ainsi la réalité d’une micro-économie en découvrant des domaines tels que la production, le commerce, le marketing, l’économie…

Parcours en canoë, pumptrack, balades en VTT, sorties à l’océan, soins des poules, chèvres et tortues, lien épistolaire avec les séniors isolés, voyages linguistiques, visite d'entreprises, partenariat avec des chercheurs, atelier et congrès " Maths en Jeans"...

Autant d’activités pour renforcer les liens et l’esprit d’équipe, tout en mobilisant l’énergie dont les jeunes disposent pour servir le groupe ou une démarche humanitaire.

Retour accueil